Languages and Travel vous présente les secteurs professionnels qui valorisent les compétences lingustiques

Les métiers et secteurs qui valorisent les langues

02/11/2016

Dans quels secteurs travailler pour pratiquer les langues ?

Apprendre les langues et surtout les maîtriser est évidemment bénéfique à plus d’un titre, que ce soit au niveau personnel, culturel mais aussi bien sûr d’un point de vue professionnel. Quels sont les métiers et plus largement les secteurs qui valorisent les compétences linguistiques ? Languages and Travel fait le tour de la question.

Les métiers du tourisme

Sans surprise bien sûr, le secteur du tourisme est propice lorsque l’on connaît plusieurs langues. Si la parfaite connaissance de l’anglais peut suffire pour pratiquer, d’autres langues vous seront tout autant utiles. Le mieux dans ce cas étant de se spécialiser sur des langues moins communes comme le Mandarin ou l’Arabe pour tirer son épingle du jeu en matière d’opportunités. Les métiers de l’accueil dans les offices de tourisme, d’hôtesse de l’air ou Steward comme au sein de toutes les attractions touristiques représentent des pistes d’emploi. Ou bien encore, le métier d’agent d’escale, de chargé d’accueil, de l’information et/ou de la prise en charge de la clientèle dans les aéroports comme dans les gares ou tout autre point stratégique de déplacement. Maîtriser plusieurs langues étrangères est un atout de taille dans ce domaine, mais cela sous-entend aussi souvent une bonne compréhension culturelle si vous ciblez un pays en particulier. Pour cela, rien de tel qu’un séjour en immersion à l’étranger comme chez un professeur particulier !

Les métiers de la restauration et plus généralement de l’Horeca

Pour parler une/des langues étrangères, rien de tel que de travailler dans l’Horeca : hôtellerie, restauration, bars... Des lieux par excellence au contact de la clientèle ou de collègues étrangers qui vous forceront à pratiquer. Si vous e comptez en faire votre profession à long terme, le Visa Vacances Travail est une excellente manière de se forger une solide expérience dans ces domaines. En effet, l’Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande, les trois pays disponibles pour les Belges en VVT/PVT, recherchent tous ce type de profils ! Mais il n’y a pas qu’eux. Dans ces secteurs, toutes les langues peuvent s’avérer être un plus !

Traduction/interprète

Pas toujours besoin de partir loin pour mettre à profit ses capacités en langues étrangères. Les métiers de traducteur ou d’interprète en sont les meilleurs exemples. Traduction orale de discours, débats ou conférences… Les missions de l’interprète sont variées. Comme lui, le traducteur à l’occasion de travailler en agence ou à son compte aussi bien depuis son domicile, à temps partiel ou temps plein. Si certains se spécialisent dans un domaine particulier comme la traduction juridique ou médicale, d’autres préfèrent s’ouvrir à plusieurs secteurs pour diversifier leurs activités. Pour ces deux métiers, pas de place à l’à-peu-près, la maîtrise de la langue doit être totale !

Les métiers du commerce international

Vendeur ou acheteur à l’international, dont la mission consiste à démarcher des clients étrangers, gestionnaire de stocks… Le milieu du commerce international offre une multitude d’opportunités pour voyager et mettre à profit ses compétences linguistiques. Pour y arriver, les études sont généralement plus longues. Mais avec l’internationalisation  des échanges, nul doute que vous trouverez l’entreprise qui vous permettra de mettre votre plan à exécution. Chez Languages and Travel, il est d’ailleurs possible d’effectuer des stages en entreprise (marketing, événementiel, droit, architecture) à l’étranger. De quoi garnir votre CV pour ceux qui n’auraient pas encore intégré le marché de l’emploi.

Le secteur humanitaire et les organisations internationales

Partir à l’autre bout du monde ou tout du moins sur un autre continent pour aider des personnes en difficulté vous a toujours attiré ? Préparez-vous à savoir parler les langues. Le logisticien humanitaire, qui intervient suite à des catastrophes naturelles ou à un conflit pour mettre en place l’organisation de l’aide matérielle aux populations en est un bon exemple. Et comme expliqué plus haut, maîtriser des langues parfois rares pour vous rendre dans des zones reculées où l’anglais ne suffira pas toujours. Attention, les métiers de l’humanitaire ne recrutent pas facilement. Le marché de l’emploi est très sélectif. La meilleure façon de s’armer face à cela consiste à vous investir dans une association proche de chez vous pour commencer à garnir votre CV et peaufiner votre maîtrise des langues. Autre option, faire carrière dans les organisations internationales telles que la Commission européenne, l’ONU ou les organismes de plus petites tailles.

Plagiste, journaliste, guide touristique, professeur de langues… Il existe encore bien d’autres métiers qui favorisent la pratique des langues ! Difficile de tous les citer. Quoi qu’il en soit, n’oublions pas non plus que les langues étrangères ouvrent de nombreuses perspectives de carrière en rendant les candidats plus attractifs aux yeux des employeurs.

Voici un précédent article qui vous explique comment mettre en avant toutes vos expériences à l’étranger sur votre CV.

Commentaires

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*

Prenez rendez-vous !

Vous souhaitez définir votre projet lors d'un rendez-vous individuel ?

Ou vous désirez participer à une de nos séances d'information?

Salon des études à l’étranger

Assurance Voyage

Assurance voyage

Gagnez du temps en souscrivant votre assurance voyage en ligne !

Avant ou après

Avant/Après

Profitez de 50% de réduction sur nos cours de langues en ligne

Twitter