Effectuez un séjour linguistique Cardiff et L&T vous explique comment réussir votre immersion linguistique à l'étranger

Immersion linguistique à l’étranger

08/10/2015

7 commandements pour réussir son immersion linguistique à l’étranger

Job, stage, au pair, cours… Tout est bon dans l’immersion ! On le dit et on le répète chez L&T, rien ne vaut une immersion linguistique pour progresser efficacement en langue. Mais comment réussir son immersion linguistique à l’étranger ? Languages and Travel, agence spécialisée dans le domaine retrace les 7 commandements à respecter !

Quel que soit ton niveau, l’immersion tu privilégieras

N’est-ce pas en forgeant que l’on devient forgeron ? Malgré les difficultés de départ pour les débutants, l’immersion facilite la progression à grands pas. Pour les apprenants possédant un niveau intermédiaire voire avancé, l’immersion linguistique leur permettra de progresser certes plus lentement, mais en tout cas d’entretenir le niveau acquis jusque-là et d’améliorer leur vocabulaire. Parler une langue étrangère n’est autre qu’un travail de longue haleine, un investissement à long terme et continu.

S’ouvrir à la culture de l’autre tu devras

Une autre histoire, une autre façon de penser, de fonctionner… S’intéresser à la culture du pays dans lequel vous allez être immergé est impératif. D’autant que cela vous permettra de passer un voyage enrichissant en découvrant un nouvel environnement, un nouveau mode de vie. Concrètement, pensez à vous documenter sur les différences culturelles, les sujets d’actualité et ceux dont les locaux discutent entre eux : l’équipe de sport locale favorite, un chanteur, quel événement culturel pourrait bien avoir lieu… Qui dit culture signifie aussi habitudes alimentaires, abandonnez vos idées préconçues sur la destination et soyez ouvert d’esprit !

Dans un pays de langue maternelle tu iras

S’il est possible de partir aux quatre coins du monde pour améliorer son anglais, que les choses soient claires : si vous voulez progresser efficacement vous devrez impérativement vous rendre dans un pays où la langue maternelle est celle que vous ciblez ! A titre d’exemple, partir en Asie six mois est certainement très intéressant mais l’espoir de progresser dans la langue de Shakespeare au gré des rencontres relève de la plus pure utopie. Partez plutôt un ou deux mois de moins pour vous rendre dans un pays anglophone à la fin de votre voyage. Un plus à mettre aussi sur son CV.

A discuter tu t’obligeras

Si entamer la conversion quel que soit le contexte peut paraître naturel pour certains, pour d’autres prendre ce genre d’initiative relève du défi permanent. Pourtant, une fois sur place, la règle d’or est bien de parler, parler et encore parler. Se forcer au départ, même si cela paraît difficile, est essentiel. Au diable les fautes de prononciation ou de grammaire, vous êtes là pour apprendre ! Evitez de vous enfermer dans votre chambre une fois de retour sur le lieu d’hébergement. Faire les courses, partager les repas, regarder la télévision à plusieurs… Il n’y a pas de meilleur moyen pour apprendre que de vivre le quotidien des autres. Posez des questions quand vous ne comprenez pas, n’hésitez pas à faire répéter, c’est comme ça que vous progresserez.

Prendre contact avec la famille d’accueil avant de partir tu pourras

Si tous les séjours linguistiques ne se déroulent pas en famille d’accueil, ceux qui choisissent ce type d’hébergement bonifieront à coup sûr leur immersion, véritable bain linguistique et culturel. Par téléphone, email ou bien par Skype, pensez à contacter votre famille d’accueil avant le séjour. Un excellent moyen de vous mettre mutuellement en confiance et l’opportunité de préciser ce que vous aimez ou n’aimez pas ou d’exprimer ce que vous souhaiteriez faire une fois sur place. On recommande !

Eviter de fréquenter les francophones tu t’imposeras

Vivez comme les natifs pour vous fondre dans le paysage. Solution de facilité oblige, la tentation est grande de rester au contact des francophones lors de son séjour. Peu importe où l’on se trouve, il y a (presque) toujours un Français, un Belge ou un Canadien dans les environs. Malgré les difficultés de départ, c’est en restant au contact des locaux que vous progresserez plus rapidement et surtout, sans prendre de mauvaises habitudes. Car si fréquenter d’autres étudiants ou voyageurs internationaux n’est pas déconseillé, cela risque de vous induire en erreur sur les constructions de phrase par exemple.

Avant de partir tu t’entraîneras

Anglais, espagnol, allemand, portugais… Dernier conseil, pensez à vous préparer autant que possible avant de partir, surtout si vous n’en êtes qu’aux balbutiements de l’apprentissage de la langue. De quoi passer outre quelques obstacles et éviter de vous décourager les premiers jours tout en vous imprégnant de votre future cadre de vie.

Et vous, quel(s) autre(s) conseil donneriez-vous pour réussir son immersion linguistique ?

Voici d’autres articles qui peuvent vous intéresser : 

Voici comment choisir sa destination de séjour linguistique

Ces choses à ne pas oublier avant un départ à l’étranger

Commentaires

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*

Prenez rendez-vous !

Vous souhaitez définir votre projet lors d'un rendez-vous individuel ?

Ou vous désirez participer à une de nos séances d'information?

Salon des études à l’étranger

Assurance Voyage

Assurance voyage

Gagnez du temps en souscrivant votre assurance voyage en ligne !

Avant ou après

Avant/Après

Profitez de 50% de réduction sur nos cours de langues en ligne

Twitter