La gap year après la rétho est une formidable expérience

Gap year : quoi faire, à quoi ça sert et comment la valoriser ?

27/04/2017

Tour du monde, projet humanitaire, stages ou Visa Vacances Travail… Que ce soit après la rhéto, pendant ses études ou juste après, la gap year ou année de transition à l’étranger composée d’une ou plusieurs destinations est un véritable atout pour les jeunes qui sauront la valoriser par la suite. Languages and Travel vous explique quoi faire et comment la valoriser !

Erasmus est loin d’être le seul moyen d’entreprendre un séjour à l’étranger longue durée. Séjour initiatique par excellence, la gap year est de plus en plus appréciée des professionnels qui voient en elle la chance de se différencier à une époque où les jeunes suivent des parcours scolaires identiques.

Gap Year : valoriser son initiative personnelle

La gap year a pour force d’être à l’initiative du jeune rhétoricien ou de l’étudiant contrairement à un voyage s’inscrivant d’office dans un cursus. De quoi valoriser l’initiative personnelle à une époque où, hormis les expériences et les compétences, dans le cadre du recrutement le savoir-être gagne en importance. L’état d’esprit, la personnalité auront ainsi un impact décisif. Et puisque de nombreuses candidatures mettent en compétition des jeunes ayant un niveau d’étude similaire, la différence se fera souvent sur ce qu’ils entreprennent ou ont entrepris en dehors. Cette année de transition aux multiples visages se transforme dès lors en un véritable atout, surtout lorsqu’elle est validée par un examen officiel qui atteste de vos progrès en langues.

Tour du monde : mettre en avant le projet avant tout

Qui n’a jamais rêvé de bourlinguer de continent en continent ? Cette aventure, aussi magique soit-elle, ne peut pourtant se réduire à un carnet de voyage. Pas question en effet de figurer comme le voyageur qui s’est laissé porter par le vent. Un tour du monde se présente comme un projet construit, bien ficelé et ayant une finalité. Vous pourrez alors mettre l’accent sur l’organisation du voyage et l’apport de cette expérience dans vos lettres de motivation par exemple. Sur un CV, la gap year se place dans la partie centre d’intérêts, à moins que vous ayez travaillé à un moment donné sur place si par exemple vous êtes partis en Visa Vacances Travail. Si vous entreprenez une année multi-langues pour apprendre ou développer vos connaissances dans plusieurs pays à travers le monde, vous aurez alors certainement de quoi alimenter la rubrique job de missions intéressantes et enrichissantes.

Pensez-y comme ceci : comment cette parenthèse vous a-t-elle transformé ? Puisqu’une majorité part à l’aventure en sac à dos, il s’agit d’une année de confrontation. Vous aurez forcément décuplé votre autonomie sur place, idem pour l’ouverture d’esprit emmagasinée qui façonnera l’adaptabilité de votre profil, la capacité à se mettre en difficulté, faire face au changement…

Un projet humanitaire fait sens naturellement

Après la rhéto, beaucoup se cherchent et préfèrent retarder leur entrée aux études. Une année hors circuit scolaire est l’occasion rêvée de partir à la découverte de nouveaux horizons et de s’offrir une parenthèse unique. En participant à un projet de développement d’une communauté locale, de sauvegarde de la nature… le projet humanitaire fait tout simplement sens naturellement. Il y a d’ailleurs le mot projet dedans qui démontre une réelle volonté d’accomplir quelque chose. A vous de relier par la suite ce projet avec des éléments suffisamment pertinents dans votre discours ou par écrit. Il peut s’agir de l’envie de travailler dans un marché type économie collaborative, d’une vision d’un management plus responsable… Ou encore, de faire valoir les difficultés rencontrées sur place et ce que vous en avez retiré.

Après la rhéto, la gap year vous servira lors de vos recherches de stages ou de petits boulots. Après les études, elle vous aidera à démontrer vos facultés en langues et votre esprit d’initiative. Autant d’éléments à préciser pour parler de votre séjour de manière constructive et démontrer qui vous êtes vraiment.

Stage à l’étranger : changer sa vision de l’entreprise

Faire un voire plusieurs stages à l’étranger pendant sa gap year est un autre excellent moyen de bonifier son parcours. D’autant plus, sur de longues périodes si possible. Un semestre vous permettra de vous démarquer. Les recruteurs aspirent à recruter des profils opérationnels rapidement. Les stages sont de très bon fer de lance. Outre l’atout pour votre future carrière, c’est aussi un formidable moyen de voir la vie en entreprise sous un autre angle.

Tour du monde, stages, projet de volontariat… Face à la généralisation de la pratique, la ou les destinations que vous choisirez auront elles aussi leur son importance : aller en Angleterre ou aux Etats-Unis reste toujours apprécié, mais n’hésitez plus à envisager d’autres horizons. En tout état de cause, cette tranche de vie hors de Belgique sera l’assurance de pouvoir capitaliser aussi bien sur l’apprentissage de connaissances linguistiques, professionnelles que sur l’interculturalité. Un aspect de la vie en entreprise de plus en plus important de nos jours.

Découvrez également notre article 5 raisons de partir à l’étranger après sa rhéto

Commentaires

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*

Prenez rendez-vous !

Vous souhaitez définir votre projet lors d'un rendez-vous individuel ?

Ou vous désirez participer à une de nos séances d'information?

Salon des études à l’étranger

Assurance Voyage

Assurance voyage

Gagnez du temps en souscrivant votre assurance voyage en ligne !

Avant ou après

Avant/Après

Profitez de 50% de réduction sur nos cours de langues en ligne

Twitter