Job rémunéré en Nouvelle-Zélande grâce au visa vacances travail

Comment valoriser un séjour à l’étranger

08/07/2015

Recherche d’emploi : comment valoriser un séjour à l’étranger ?

A chaque stage ou expérience à l’étranger sa valeur ajoutée ! De la capacité d’adaptation à l’ouverture d’esprit en passant, bien sûr, par la progression en langue… Languages and Travel, agence de séjour linguistique à Bruxelles, vous fournit les clés pour bonifier et vendre un séjour à l’étranger du mieux possible face à un potentiel employeur.

Etudes supérieures à l’étranger, année sabbatique en Visa Vacances Travail, séjour au pair, stage ou séjour linguistique d’une à quelques semaines… Faire la différence auprès des recruteurs en s’appuyant sur l’apprentissage d’une langue étrangère n’a jamais été aussi simple ! De courte ou de plus longue durée, tout voyage vous servira à enrichir et booster votre candidature : du CV à la lettre de motivation jusqu’à l’entretien.

Montrer ses progrès en langue, mais comment ?

Comprendre les intonations, les accents, les tournures de phrases, des expressions… Les professionnels sont formels, le meilleur moyen pour apprendre une langue consiste à se rendre sur place pour « vivre la langue ». Aujourd’hui, ce n’est quasiment plus une possibilité, plutôt un pré requis minimum.

L’une des meilleures solutions pour bonifier votre passage dans un pays anglophone, hispanophone ou dans une région néerlandophone : valider ses acquis en se confrontant aux examens certifiés en fin de séjour ou dès votre retour. Ils se nomment IELTS, TOEFL ou Cambridge pour l’Anglais, Test du Dele en espagnol, examens du TestDaf en allemand… et sont autant de diplômes reconnus dans le monde entier par les entreprises. Vous ne voulez pas passer de tests ? Autre astuce, référez-vous au cadre européen de référence avant votre séjour puis une fois de retour pour apprécier vos progrès et les mettre en avant lors de l’entretien ou à l’intérieur de votre lettre de motivation.

Mettre en avant sa capacité d’adaptation pendant l’entretien

Etre à l’étranger, c’est d’office faire face à des situations auxquelles vous avez dû vous adapter. Pour se faire de nouveaux amis ou pour discuter avec des professeurs ou des professionnels, aller vers l’autre devient indispensable pour rompre la solitude et aller de l’avant. Il n’est pas toujours nécessaire de chercher à en faire des tonnes face à un recruteur, des exemples concrets, simples, illustreront votre capacité d’adaptation.

Par ailleurs, il vous est aussi certainement arrivé de bloquer sur un mot lors d’une discussion, ce mot qui donnait tout le sens à votre conversation. Comment y avez-vous fait face ? Quelles ont été les situations stressantes et comment avez-vous réussi à les gérer ? Autant de points à mettre en avant. D’autre part, si l’entreprise ou le type de secteur que vous ciblez peut vous amener à travailler à l’étranger, dans le cadre de relation avec la clientèle ou pour partir travailler dans une filiale notamment, ce type d’expérience rassurera forcément un recruteur et vous aidera à coup sûr à entamer votre carrière internationale.

Se servir de l’ouverture d’esprit

Voyager à l’étranger, c’est aussi s’adapter à la diversité culturelle environnante. Un goût pour les challenges qu’apprécieront fortement les employeurs. Pensez dès lors à expliquer comment vous êtes parvenu à gérer ces différentes visions ou systèmes de pensée au travers de situations concrètes. Vous avez eu l’occasion de faire un stage ou de travailler dans une entreprise, même un « petit » job rémunéré pour vous permettre de vivre sur place ? Profitez-en pour expliquer votre acclimatation, montrer que vous connaissez le mode de fonctionnement des entreprises du pays en donnant des exemples précis qui illustrent vos propos.

Lister ses nouvelles compétences par écrit

Dernier conseil : il est parfois difficile de prendre conscience des changements sur un plan personnel et professionnel. Pour y parvenir, listez par écrit vos nouvelles compétences et enrichissez-en votre CV, lettre de motivation et votre discours. D’autant que pour vendre son expérience à l’étranger, quoi de mieux que de répondre plus aisément aux questions des recruteurs dans la langue travaillée ! Voici quelques exemples de questions à vous poser et à préparer :

Pourquoi êtes-vous parti ?

Pourquoi avoir choisi cette destination ?

Quel était le projet initial et qu’en avez-vous réellement retiré ?

Cet article vous plaît ? En voici d’autres qui pourraient vous intéresser :

7 conseils pour améliorer son anglais au quotidien

10 bonnes raisons de vouloir apprendre une langue étrangère !

Commentaires

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*

Prenez rendez-vous !

Vous souhaitez définir votre projet lors d'un rendez-vous individuel ?

Ou vous désirez participer à une de nos séances d'information?

Salon des études à l’étranger

Assurance Voyage

Assurance voyage

Gagnez du temps en souscrivant votre assurance voyage en ligne !

Avant ou après

Avant/Après

Profitez de 50% de réduction sur nos cours de langues en ligne

Twitter