Astuces pour apprendre une langues plus facilement

3 astuces pour apprendre une deuxième langue plus facilement

08/02/2018

Apprendre une langue n’est de toute évidence pas simple. Cela nécessite de la motivation, du dévouement et surtout, pouvoir y consacrer du temps. En plus de ça, pouvoir se plonger dans un environnement réel et acquérir une certaine dose de confiance en soi pour s’exprimer. Autant d’éléments qui s’inscrivent dans le processus d’apprentissage. Dernière solution : pratiquer dès le plus jeune âge.

 

C’est décidé, vous comptez apprendre une nouvelle langue! Pour faciliter votre démarche, voici 3 astuces :

1) Utiliser des phrases faciles à modifier

Retenir certaines phrases/formules réutilisables en changeant le verbe ou le nom permet de se construire un socle de nouveaux termes. Une bonne manière d’enrichir son vocabulaire tout en se reposant sur une base de connaissances.

 

2) Mémoriser

Il est impératif d’être capable de mémoriser la grammaire et le vocabulaire de la langue que l’on désire apprendre. Puisque certaines règles ne s’expliquent pas, l’obligation de mémoriser s’impose. Cela demande du temps et du dévouement. L’auteur Thimothy Feriss, expert de l’apprentissage des langues l’explique dans son livre « How to learn any language in 3 months ». Voici quelques méthodes pour apprendre à retenir par cœur

 

3) Parler, parler et encore parler la langue

C’est en pratiquant que l’on mémorise le mieux et que l’on gagne en confiance. Les erreurs se dissipent au fur et à mesure que l’on parle la langue. Se plonger dans un environnement en immersion incitant à échanger représente un plus indéniable.

 

L’une des pratiques les plus récurrentes chez l’adulte : se calquer sur sa langue maternelle lorsqu’il décide d’apprendre une nouvelle langue. Il s’agit en réalité d’un réflexe naturel du cerveau. C’est pourquoi il est fortement conseillé d’apprendre dès le plus jeune âge à parler différentes langues (si on le souhaite).

 

En effet, le processus d’acquisition du langage s’établit en plusieurs étapes : tout d’abord par des sons, puis des rythmes, s’en suit la construction des mots et enfin, la construction des phrases. Le nourrisson commence à assimiler les sons même dans le ventre de sa mère. Jusqu’à 12 mois, il est capable d’identifier tous les sons qu’un appareil vocal humain peut produire. Après ça, l’être humain distingue de moins en moins avec précision certains sons que sa langue maternelle n’utilise pas.

 

Il apprend donc sa langue maternelle de manière inconsciente. Ce qui n’est pas le cas pour la deuxième langue que l’on décide d’inculquer de manière consciente. L’effort d’apprentissage est donc sollicité dans ce cas-ci, impliquant les 3 astuces ci-dessus pour y parvenir!

Categories:

Commentaires

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*