Avant un séjour au pair il est important de bien préparer sa candidature

Au pair : comment préparer sa candidature ?

04/07/2016

Devenir jeune fille au pair : comment bien s’y préparer ?

Alternative aux séjours linguistiques classiques, le séjour au pair combine plusieurs intérêts : apprendre une langue dans une famille originaire du pays, gagner un peu d’argent tout comme devenir plus autonome. Cela sous-entend aussi un minimum de préparation en amont du voyage comme l’explique Languages and Travel, agence de séjours linguistiques, ainsi que quelques participantes ayant réalisé ce programme !

Séjour au pair, c’est quoi exactement ?

Le principe est simple : en tant que jeune fille au pair, vous vous occupez au quotidien d’enfants et de certaines tâches ménagères comme débarrasser la table ou vider et remplir le lave-vaisselle, plier le linge… En échange de quoi, votre famille d’adoption vous nourrit, vous loge et vous donne un peu d’argent de poche puisque vous ne possédez ni contrat de travail ni salaire. Vous bénéficierez au minimum d’une cinquantaine d’euros par semaine en horaire plein (pas d’argent de poche si « demi-pair »).

Les avantages d’un voyage au pair

Autonomie, progrès assurés à la clé dans la langue ciblée et confort, devenir jeune fille au pair recèle plusieurs avantages non négligeables. Y ont accès les filles âgées de 18 ans minimum jusqu’à 30 ans – parfois les garçons, pour une durée minimum de trois mois jusqu’à un an. En réalité, les jeunes filles sont souvent privilégiées. D’autre part, pouvoir se rendre disponible le plus longtemps possible augmentera vos chances de retenir l’attention d’une famille. Angleterre, Espagne, Irlande, Australie ou bien encore la Nouvelle-Zélande, les destinations de séjour au pair ne manquent pas pour s’exiler plusieurs mois. Mais quel que soit le pays d’atterrissage, bien se préparer est indispensable.

Au pair : Comment bien s’y préparer ?

 

Partir pour les bonnes raisons

Il va sans dire qu’aimer les enfants est nécessaire. Mais la vraie raison est à chercher ailleurs. Il ne faut par exemple pas avoir peur de dire que vous n’avez pas choisi l’orientation qui vous convient et que vous voulez partir à l’étranger pendant ce temps pour en revenir (presque) bilingue. Puis démarrer vos études au retour comme c’est le cas pour Aude, 18 ans, qui est récemment partie à Dublin avec L&T : « j’ai commencé des études en tant qu’institutrice primaire mais cela ne me plaisait pas. J’ai donc décidé d’arrêter. » Vous êtes jeunes diplômés ? Vous n’avez peut-être pas le niveau requis en langue pour décrocher le job que vous voulez… Toutes les raisons sont bonnes à partir du moment où vous arrivez à les justifier. Languages & Travel recommande toutefois ce séjour plutôt après la rhéto qu’après des études supérieures.

Avoir un niveau minimum en anglais

Comprendre les instructions de la famille d’accueil pour ne pas mettre en danger les enfants, être en mesure d’appeler un médecin en cas de blessure… Les organisations demandent au minimum un niveau A2. En réalité, c’est plutôt un niveau intermédiaire (B1) qui sera requis. Pensez à effectuer un test de niveau pour mettre toutes les chances de votre côté mais soyez rassuré, on ne vous demande pas d’être parfait bilingue à ce stade. Bien évidement, le but des jeunes qui partent en séjour au pair est d’apprendre les langues.« En 4 mois, je suis passé du B1 à C1 », témoigne ainsi Aude.

Préparer un bon dossier

Les familles d’accueil recevront votre dossier avant d’établir un premier contact. Pour les séduire, toutes les armes sont bonnes : lettres de recommandation (anciennes familles d’accueil où vous avez fait du baby sitting, éventuelles colos de vacances), photos en présence d’enfants, etc. En fonction des exigences des partenaires du pays choisi, le dossier devra être plus ou moins fourni. Pour l’Irlande, Aude a par exemple écrit : « une lettre de présentation avec ce que j’aime faire, d’où je viens, ce que j’avais fait avant. J’ai également envoyé des lettres de recommandation de parents chez qui j’avais fait du babysitting ou encore, d’un ancien professeur. »

Préparer la rencontre avec la famille

Une rencontre sera généralement organisée au préalable avec la famille, soit par Skype, soit par email. Un moyen de s’assurer que vos attentes sont bien compatibles avec les leurs. Akoya, jeune Belge actuellement à Sydney en tant que jeune fille au pair, conseille par exemple: « d’être apprêtée, de ne pas paraître trop relaxe en cas de vidéo. » Pensez également à préparer quelques questions pour mieux cerner les attentes de votre future famille et pour savoir comment fonctionne leur vie quotidienne.

Séjour au pair à l’étranger : un programme vraiment enrichissant

Pour Akoya, cette expérience est vraiment enrichissante : « je suis devenue bien plus responsable qu’avant, je me suis améliorée en cuisine, je suis devenue plus ordonnée, plus débrouillarde sur de nombreux détails de la vie pratique. » Ce que confirme volontiers Aude : « avant de partir, j’étais réservée. Aujourd’hui, c’est take it easy, je suis plus sûr de moi. Ce voyage m’a rendu plus autonome et m’a ouvert l’esprit. »Pour renforcer leurs compétences en langue, de nombreux jeunes décident d’y associer des cours pendant la journée comme Aude qui suivait deux heures par jour en complément. Un bon moyen aussi de rencontrer d’autres jeunes en provenance du monde entier!

Séjour demi-pair, c’est quoi ?

Etre demi-pair, ce n’est pas faire les choses à moitié ! ;) C’est travailler moins dans la famille d’accueil (en moyenne 20 heures) en échange du logement et des repas. En principe, pas d’argent de poche dans ce cas. L’avantage de la formule demi-pair, c’est que vous aurez du temps pour suivre des cours de langues pendant la journée. Tous les programmes demi-pair que Languages&Travel propose combinent un minimum de cours de langues avec le travail au pair. C’est la formule idéale, car d’un point de vue linguistique, vous êtes sûr de progresser grâce aux cours et à la pratique dans la famille ; c’est aussi une manière de bien occuper votre temps et ne pas vous ennuyer si vous êtes au pair à temps plein. Pour ces 2 raisons, Languages&Travel recommande chaudement la formule demi-pair plutôt qu’au pair à temps plein.

Voici d’autres articles qui pourraient vous plaire : 

Quel niveau d’anglais faut-il pour travailler à l’étranger ?

Faut-il partir en groupe ou seul pour apprendre les langues ?

 

Commentaires

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*

Prenez rendez-vous !

Vous souhaitez définir votre projet lors d'un rendez-vous individuel ?

Ou vous désirez participer à une de nos séances d'information?

Salon des études à l’étranger

Assurance Voyage

Assurance voyage

Gagnez du temps en souscrivant votre assurance voyage en ligne !

Avant ou après

Avant/Après

Profitez de 50% de réduction sur nos cours de langues en ligne

Twitter