Partir à l'étranger après la rétho recèle de nombreux points d'intérêts

5 raisons de partir à l’étranger après sa rhéto

24/03/2017

La fin des études secondaires impose pour beaucoup un choix difficile. De nombreux jeunes décident dès lors de se lancer dans l’aventure d’un projet à l’étranger pour gagner du temps afin de trouver ce pour quoi ils sont faits, consolider des bases en langues, se préparer à passer des examens, faire une année préparatoire à l’université, du volontariat, etc. Les possibilités sont nombreuses tout comme les raisons de partir à l’étranger après la rhéto comme vous l’explique Languages and Travel.

Vous venez de terminer six ans d’enseignement dans un cadre structuré et vous hésitez : vous craignez de faire le mauvais choix, vous n’êtes pas encore sûrs à 100% ? Pas de panique ! C’est normal, à seulement 18 ans on vous demande déjà de savoir quoi faire pour les 5-6 prochaines années qui définiront ensuite le reste de votre vie… quelle pression ! Mais attention tout de même, chez L&T nous pensons que la seconde rétho est une perte de temps. Car pourquoi recommencer une année quand vous pouvez suivre des programmes qui vous feront avancer à l’instar d’une année préparatoire comme le propose Study Experience, le spécialiste belge des études supérieures et préparations universitaires à l’étranger ou encore, un Working Holiday pour devenir plus autonome. Quoi qu’il en soit, voici pourquoi partir à l’étranger après la rétho constitue une bonne alternative pour préparer son avenir. 

1) Apprendre ou perfectionner une langue étrangère

Attention aux idées reçues : une année à l’étranger ce n’est pas une année de vacances (même si l’est possible de joindre l’utile à l’agréable). Ni même une année « perdue ». Si vous partez dans l’optique d’améliorer ou tout simplement d’apprendre une langue, vous n’en tirerez que des bénéfices ! L’immersion totale est le meilleur moyen de pratiquer : vous parlerez malgré vous et les natifs sont les mieux placés pour vous corriger. Vous appliquerez directement les concepts appris en classe dans la vie de tous les jours. Vous comprendrez rapidement aussi qu’il y a un tas de subtilités que vous n’auriez pas pu apprendre ailleurs !

D’autre part, aujourd’hui la connaissance d’une seconde voire troisième langue est non pas un plus pour n’importe quel CV mais bien une quasi nécessité. Voyager avant de faire vos études vous permettra de vous adapter à ce phénomène de globalisation, car il y a de fortes chances que vous soyez amené à vous déplacer dans le futur.

2) Devenir indépendant grâce au voyage

L’indépendance est le mot clé de ce genre de démarche. Vous serez loin de votre famille et apprendrez à dépendre de vous-même. Cela peut bien entendu faire rêver ou effrayer. Dans les deux cas, vous développerez votre autonomie. Se retrouver seul peut être intimidant au début, après tout c’est un saut énorme hors de votre zone de confort. Il faut bien sûr laisser le temps faire son effet, rien n’arrive du jour au lendemain. Doucement mais sûrement, vous deviendrez maître en l’art de vous assumer seul : vous apprendrez à gérer un budget, les petits tracas de la vie de tous les jours (les démarches administratives, faire les courses, etc.). Toutes sortes de responsabilités auxquelles vous n’étiez souvent pas réellement confronté avant.

Être loin de chez soi vous fera tester vos limites de différentes façons, chose que vous n’auriez jamais chez vous car, de manière générale, vos parents sont la plupart du temps (voire tout le temps) là pour vous donner un coup de pouce, vous secouer.

Être indépendant ne signifie pas pour autant être seul. Lorsque vous voyagez à l’étranger vous réaliserez assez vite que vous n’êtes jamais réellement isolé. Vous faire de nouveaux amis deviendra une seconde nature (très utile pour la vie universitaire). Vous rencontrerez un tas de personnes venant souvent des quatre coins du globe, eux-mêmes dans la même situation que la vôtre. Vous tirerez des leçons de leurs expériences et inversement.

L’indépendance vous fera grandir d’une multitude de manières et vous apprendrez aussi à faire confiance à votre instinct. C’est une première entrée en matière face à ce qui vous attendra à l’université, aux démarches administratives, les cours en auditoire et bien sûr l’aspect social, se faire des amis. Que ce soit lors d’un séjour linguistique classique ou pendant une année préparatoire à l’université, vous découvrirez qui vous êtes, ce dont vous êtes capable et ce que vous attendez de la vie.

3) Développer ses capacités intellectuelles

Partir à l’étranger après la rhéto est un atout considérable pour le futur. Vous serez forcé de grandir et vous développerez une série de compétences utiles non seulement pour votre vie de tous les jours mais aussi pour votre carrière d’étudiant et votre vie professionnelle à venir. Parmi les avantages :

La capacité d’adaptation : qui dit voyager dit s’adapter à une nouvelle culture et une nouvelle langue. Que ce soit pour le monde universitaire ou le monde professionnel, il vous faudra vous habituer à un nouvel environnement hors du carcan scolaire avec des règles bien définies.
Être capable de faire face à des challenges : régler des situations problématiques que ce soit administratives ou autres, tout cela deviendra plus facile.
– Être capable de prendre des décisions de manière efficace et ainsi avoir la capacité de conduire des projets, la détermination est en vous désormais et vous accompagnera dans votre vie étudiante, professionnelle.
Augmenter sa confiance en soi : le simple fait de devoir rencontrer de nouvelles personnes, se faire de amis, demander de l’aide vous rendra plus confiant. La patience deviendra une seconde nature
– Vous deviendrez plus curieux
La capacité à apprécier les nouvelles cultures et être plus tolérant

4) Une découverte culturelle et personnelle

Voyager, c’est en découvrir plus sur la culture du pays où vous résidez et en apprendre plus sur vous-même aussi. Au final vous serez capable de comprendre et vous identifier à cette culture.

Voyager permet de s’ouvrir l’esprit et de corriger les a priori que votre propre culture vous transmet. De sortir de cette vision ethnocentrique pour s’ouvrir aux autres et se montrer plus tolérant. En arrivant dans un pays étranger, tout individu possède une vague idée de son fonctionnement. C’est seulement avec le temps qu’il arrivera à ne faire qu’un avec cette nouvelle culture. Ceci va donner lieu à un tas de situations comiques ou compliquées qui le feront évoluer et au final changer son regard.

Vous n’êtes pas en cours, mais vous êtes en apprentissage constant, vous apprenez un nouveau mode vie, de nouvelles habitudes et vous en découvrez plus sur vous-même. Vous reviendrez de votre voyage avec un millier d’histoires à raconter. Si vous résidez en famille d’accueil pendant votre séjour, vous baignerez directement dans la culture du pays. Vous en apprendrez plus sur les habitudes et vous pratiquerez la langue 24 heures sur 24 (car, oui, vous rêverez même dans la langue étrangère).

5) Se donner le temps de faire son choix pour la suite

Enfin, faire un voyage d’un an signifie avoir un an de plus pour se décider sur quoi faire après. Trop d’étudiants se lancent dans une carrière universitaire (ou école supérieure) sans grande conviction. En résulte une perte d’argent et de temps. Cela mène souvent à l’échec ou à un diplôme sans réelle perspective d’avenir par manque réel de conviction, voire d’ambition.

Voyager vous fera découvrir des alternatives de carrière auxquelles vous n’auriez peut-être jamais pensé. Par exemple, vous décidez de faire de l’éco-volontariat en Australie et vous vous découvrez une soudaine passion pour la zoologie. Vous vivez dans une famille au pair en Irlande et réalisez que ce qui vous botte c’est la sociologie, l’anthropologie ou même pourquoi pas le football gaélique ! Vous vous essayerez à un tas de nouvelles activités parce que vous voulez profiter de chaque instant et de chaque opportunité.

Autre point important : vous êtes capable de vous faire une idée sur vos perspectives d’avenir sans l’avis de vos proches pour vous freiner. Parce que même s’ils sont en général plein de bonne volonté en vous donnant leur avis, ils complexifient souvent la tâche. De votre côté, vous ne voulez décevoir personne, vous hésitez, bref, un trop-plein d’opinions peut vous bloquer. Voyager c’est aussi prendre du recul sur sa vie, faire le vide et faire un travail sur soi-même.

En résumé, partir un an après la rhéto c’est une expérience de vie hors du commun. Vous en tirerez des bénéfices quoi qu’il arrive. Le monde est là et n’attend qu’à être exploré. Il s’agira d’une année remplie de challenges et de décisions importantes, mais vous en sortirez grandi. Si vous tirez profit au maximum de votre expérience l’avenir ne sera plus aussi vague qu’avant et vous serez en mesure de l’appréhender avec beaucoup plus de calme et de bon sens. Vous aurez une idée plus claire de ce que vous voulez faire et impressionnerez vos proches avec une réponse tranchée à la question tant redoutée :« Qu’est-ce que tu vas faire l’année prochaine ? »

Vous avez aimé cet article ? En voici d’autres qui pourraient vous intéresser : 

– Les métiers et secteurs professionnels qu valorisent les langues

– Faut-il et peut-on devenir bilingue ?

Commentaires

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*

Prenez rendez-vous !

Vous souhaitez définir votre projet lors d'un rendez-vous individuel ?

Ou vous désirez participer à une de nos séances d'information?

Salon des études à l’étranger

Assurance Voyage

Assurance voyage

Gagnez du temps en souscrivant votre assurance voyage en ligne !

Avant ou après

Avant/Après

Profitez de 50% de réduction sur nos cours de langues en ligne

Twitter