Job payé en PVT, stage, travail en ranch, séjour au pair... Le niveau d'anglais faut-il pour travailler à l'étranger est décisif.

Job, stage, au pair… Quel niveau d’anglais faut-il pour travailler à l’étranger ?

13/05/2016

Votre niveau d’anglais est-il suffisant pour effectuer le séjour linguistique envisagé ?

Jobs rémunérés en Visa Vacances Travail (Nouvelle-Zélande, Canada, Australie), travail en ranch ou au sein d’une entreprise à Londres, Dublin ou en Afrique du Sud, stages, séjour au pair… Les occasions de partir travailler ou se former à l’étranger ne manquent pas avec Languages and Travel, agence de séjours linguistiques. Mais quel niveau d’anglais faut-il ? Les réponses en détails de Pascal Carré, fondateur de L&T et spécialiste invétéré du sujet.

La règle d’or pour apprendre l’anglais est la suivante : se mettre dans des situations qui vous forcent à parler la langue de Shakespeare. Mais quel niveau faut-il pour…

• Partir travailler en Permis Vacances Travail

Australie, Canada ou Nouvelle-Zélande, c’est simple, en Visa Vacances Travail ou Working Holiday, il n’y a pas de niveau d’anglais minimum requis. Savoir dire yes & no peut suffire ! Beaucoup de jeunes qui partent avec un niveau basique s’en sortent très bien car il y a énormément de jobs qui ne nécessitent pas un haut niveau de compétences linguistiques (exemples : servir dans un bar ou faire de la cueillette). En revanche, pour d’autres missions, si vous envisagez notamment de travailler à la réception d’un hôtel ou dans une entreprise, on attendra souvent de vous un niveau intermédiaire B1 (sur le cadre européen de référence ) qui permet de travailler dans la langue, que ce soit à l’écrit ou à l’oral pour le téléphone par exemple.

Durée : pas de durée minimum requise pour un PVT même si partir quelques semaines n’a pas vraiment de sens. Cela signifierait tout simplement gâcher son Visa. Autant partir minimum un trimestre voire cinq à six mois (nous conseillons fortement un an) voire plus car il est possible de prolonger son Visa en Australie et Nouvelle-Zélande moyennant certaines conditions.

• Entreprendre un stage à l’étranger

Un stage à l’étranger exige un niveau d’anglais correct, c’est-à-dire, un niveau d’anglais intermédiaire B1 minimum sur le cadre européen commun de référence. Pourquoi ? Car sinon les entreprises n’intègrent tout simplement pas les candidats. Elles n’ont pas le temps de former les jeunes en langue quand ils arrivent dans l’entreprise. Ces derniers doivent donc avoir un niveau acceptable pour comprendre les instructions du maître de stage et pouvoir effectuer un travail efficace assez rapidement. Les employeurs n’ont pas le temps de les former à l’anglais et attendent d’eux qu’ils soient capables d’être rapidement opérationnels. Bien entendu, une formation est prévue les premiers jours. Ici, pas de stage photocopieuse !

Voici quelques exemples de stage à l’étranger : une jeune se trouve dans un cabinet d’avocats à Sydney, d’autres sont à Londres pour l’instant, l’un dans un cabinet d’architecture, un autre chez un courtier en finance et l’autre dans une société de construction. L’un a depuis été engagé et travaille depuis deux ans là-bas. Le profil-type pour ces stages : un jeune qui a terminé ses études et qui désire acquérir une expérience professionnelle et améliorer son niveau d’anglais avant de se lancer sur le marché de l’emploi. Ce profil sera facile à placer grâce d’une part au diplôme et au fait qu’en général, la plupart possèdent déjà une expérience et un niveau suffisant en anglais.

Durée  : trois semaines ou un mois même si la très large majorité des entreprises demandent de trois à six mois pour entreprendre quelque chose d’utile pour la société en question. Autrement, le temps que le jeune s’installe et celui-ci aura déjà terminé sa mission.

• Effectuer un séjour dans un ranch (Australie, Canada, Etats-Unis)

Pour un séjour dans un ranch, il est préférable de posséder un bon niveau d’anglais car pour un job à plein temps intéressant, certaines missions comportent des tâches nécessitant le maniement de machines agricoles. D’où l’importance d’être capable de comprendre les instructions pour se servir d’une scie électrique par exemple ou si l’on veut conduire un engin comme un quad. Dans ce sens, nos partenaires locaux exigent généralement un niveau d’anglais B1.

Durée : deux à quatre semaines aux Etats-Unis et en moyenne 3 mois en Australie. Au Canada, la durée des placments court de un à deu mois.

• Profiter des différentes options de jobs rémunérés proposées par L&T

Pour les destinations de jobs rémunérés en Angleterre à Bournemouth et Londres ou d’autres dans le Royaume-Uni, le niveau A2 est un strict minimum. Mais nous attendons davantage un niveau B1 pour être opérationnel sur le marché du travail. A Londres, il est possible de travailler uniquement dans l’Horeca : bar, café, pub, restaurant. Pareil à Bournemouth avec en plus la possibilité d’intégrer des sociétés de nettoyage. Dans certains cas, il est possible d’intégrer la réception d’un hôtel.

Durée minimum  : trois mois en sachant par exemple que le séjour à Bournemouth commence avec un mois de cours au préalable, puis trois mois de job minimum. Pour le programme poudreuse au Canada, soit un job rémunéré en station de ski, il faut un niveau B1 qui sera testé par Skype lors d’un entretien. Il s’effectue dans le cadre du VVT. Le candidat sera placé à partir de juillet/août pour commencer la saison d’hiver à partir du mois de novembre pour environ 6 mois.

• S’envoler pour un séjour au pair

Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni ou Australie, le séjour au pair nécessite un bon niveau d’anglais. La raison principale est simple : être capable de comprendre les instructions de la famille d’accueil au pair pour ne pas mettre en danger les enfants lors des absences des parents. Si un enfant se blesse, il faut être en mesure d’appeler un médecin par exemple et de comprendre l’enfant. Les organisations au pair demandent un niveau A2, au minimum mais dans la réalité, c’est plutôt le niveau d’anglais intermédiaire voire intermédiaire supérieur (B1/B2) qui est requis.

Durée minimum : trois mois. En revanche, au plus longtemps le jeune peut s’engager, au mieux c’est. Les familles préfèrent en effet ne pas changer trop régulièrement pour que les enfants ne soient pas obligés de se réadapter sans cesse aux accompagnateurs.

Comment monter d’un niveau supplémentaire sur le cadre européen de référence ?

Nous conseillons un minimum de 8 semaines pour monter d’un niveau. En moyenne les participants qui suivent des cours chez Languages and Travel avant d’entamer véritablement leur Visa Vacances Travail ou de se lancer sur le marché du travail local s’élève à un mois.

Cet article vous a plu ? Ceux-ci pourraient aussi vous intéresser :

 

Commentaires

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*

Prenez rendez-vous !

Vous souhaitez définir votre projet lors d'un rendez-vous individuel ?

Ou vous désirez participer à une de nos séances d'information?

Salon des études à l’étranger

Assurance Voyage

Assurance voyage

Gagnez du temps en souscrivant votre assurance voyage en ligne !

Avant ou après

Avant/Après

Profitez de 50% de réduction sur nos cours de langues en ligne

Twitter